Formation sur le logiciel QGIS

Le projet PRD renforce les capacités des acteurs.

Un atelier d’initiation au système d’information géographique (SIG) et à la cartographie à l’aide du logiciel QGIS.

Dans le dessein de familiariser les acteurs aux concepts de base du Système d’Information Géographique (SIG) et de la cartographie par l’utilisation du logiciel QGIS, le projet PRD a organisé un atelier d’initiation au Système d’Information Géographique (SIG) et à la cartographie à l’aide du logiciel QGIS.  Cette formation qui a eu lieu du 9 au13 avril 2018 à l’Institut Régional de Santé Publique (IRSP) de Ouidah a réuni une vingtaine de participants qui sont des enseignants et personnel administratif de l’IRSP, des doctorants PRD, un représentant du Centre National de Sécurité Routière (CNSR). Deux formateurs, Mme Maëlle VERCAUTEREN DRUBBEL de l’Université Libre de Bruxelles (ULB/IGEAT/DGES) et Mr Roméo VIHOTOGBE du Ministère des Infrastructures et du Transport (MIT/DGI) ont animés cette formation en quatre modules que sont :

  • Initiation générale au logiciel libre QGIS et réalisation d’une première carte
  • Importation de données statistiques pour la cartographie
  • Recherche et élaboration de nouvelles données
  • Réalisation d’une carte thématique en autonomie : réalisation de cartes individuelles

Pendant les jours de formation, les participants ont appris à connaître et à manipuler le QGIS, logiciel de système d’information géographique (SIG) libre, gratuit et multiplateforme qui fonctionne sur la base de projets (format.qgs), qui utilise des sources de données très variées et nécessite pour certaines fonctionnalités une connexion internet.

Cette formation très importante et pratique a permis aux participants, grâce à des présentations théoriques et des séances de démonstration, de réaliser, des cartes thématiques  au cours des exercices pratiques à travers

  • la manipulation et l’analyse de variables quantitatives (import de données statistiques, association de données statistiques à une couche cartographique, choix de la représentation adaptée à une problématique cartographique et mise en page d’une carte thématique)
  • L’importation des données et génération des couches par groupe (principales sources de données et géo-traitements, édition d’un projet et création des groupes, création d’une couche de points à partir de coordonnées GPS dans QGIS, conversion d’une sélection en shapefile, utilisation d’un fonds de carte topographique, téléchargement et extraction des données dOpenStreetMap (OSM), utilisation de diverses extensions, gestion de systèmes de coordonnées et édition de données).

Les différents acteurs ayant participé à cette formation sont dorénavant aguerris pour représenter efficacement sur des cartes les données géographiques et thématiques en fonction de leur besoins dans les domaines d’intervention respectifs.